Une carte en Or

4.2 1 1 1 1 1 Note 4.20 (5 Votes)

Carte Veracarte MastercardAqoba EP et Aucoffre.com (spécialisé dans la vente et l’achat d’or en ligne) lancent la Mastercard Veracarte, la première carte bancaire prépayée rechargeable adossée à un compte en or physique. Une idée à la fois innovante et originale qui pourra séduire les amateurs de métaux précieux. Passé en 4 ans de moins de 600€ l’once à plus de 1.300€, l’or a évidemment toutes les raisons de faire rêver en ces temps de crise. [...]

« Il ressort d’un sondage effectué en novembre par l’Ifop que 83 % des Français considèrent l’or comme une valeur refuge et que 77 % sont prêts à y investir une partie, même minime, de leur épargne », déclare le fondateur d’Aucoffre.com. Mais dans le même temps, 51 % des sondés considèrent qu’il s’agit d’un placement contraignant et 57 % qu’il est d’origine douteuse. « Avec Veracarte, nous voulons justement rendre l’or plus accessible et liquide tout en garantissant sa qualité et son pouvoir de protection », assure Aucoffre.com.

Cette carte Mastercard fonctionne pratiquement comme n’importe quelle carte bancaire prépayée, si ce n’est qu’en composant son code pour un paiement en magasin, le détenteur enclenche un débit sur un compte constitué de Vera Valor, des pièces d’or certifiées spécifiquement frappées en Suisse pour Aucoffre.com.

Une fois qu’il a reçu sa Veracarte, le client la crédite en effectuant un dépôt initial sur son compte Veracarte. Ce montant est alors « converti en grammes d’or et en Vera Valor, nos pièces d’une once d’or pur à 999,9 ‰ issu de la filière d’extraction propre, conservées de façon ultrasécurisée en Suisse », précise Aucoffre.com.

Veracarte permet ainsi d’utiliser son compte-OR comme n’importe quel compte d’épargne, tout en profitant des fortes garanties en capital (la contrepartie en or étant totale, le compte Veracarte est remboursable à tout moment) et en pouvoir d’achat qu’offrent le métal précieux.

Aucoffre.com a fait le calcul que si Veracarte avait été lancée fin 2007, 2.000€ déposés et convertis à cette époque en or sur un compte Veracarte, vaudraient aujourd’hui 3.524 €, contre 1.280€ s’ils avaient été mobilisés sur un compte bancaire classique.

Mais cette apparente simplicité de fonctionnement ne doit pas faire oublier au souscripteur potentiel que l’or reste un placement spécifique au maniement complexe et coûteux (commission de vente et d’achat de l’ordre de 2 %, frais de garde de 1 à 2 %, etc.) prévient l'UFC Que Choisir. Veracarte répercute ces frais en facturant un coût d’abonnement de 20 € par mois. Mais également 3 % de commission forfaitaire lorsque le détenteur de la carte crédite son compte et 5 € lorsqu’il effectue un retrait d’argent dans un distributeur automatique. Côté fiscalité, les opérations de débit (donc de vente d’or en contrepartie) sont exonérées tant qu’elles n’excèdent pas 5 000 € par mois. Passé ce seuil, les éventuelles plus-values dégagées par la transaction rentrent dans le cadre de la taxation des biens meubles qui est actuellement de 34,5 % (prélèvements sociaux compris) avec, à la clef, un abattement annuel de 10 % après 2 ans de détention, soit une exonération totale au bout de 12 ans.

De là à imaginer une carte bancaire prépayée adossée à un autre sous-jacent comme le blé, le pétrole ou même le cac40, il n'y a qu'un pas... que certains émetteurs pourraient peut-être franchir un jour.

Signalons enfin que la Veracarte est proposée en standard avec un package d'assurances que peu de cartes bancaires prépayées offrent à ce jour: Assistance juridique à l'étranger, assistance neige, assurance accidents de voyage, assistance médicale (rapatriement, hospitalisation, etc.).

Pour plus d'informations sur cette carte, consultez la fiche détaillée Mastercard Veracarte.

Noe: Pour son lancement, Aucoffre.com vous offre 50% de remise sur les frais de gestion (valable uniquement la première année si vous souscrivez à l'offre annuelle).

US 54.211.104.247