Comment choisir sa carte bancaire prépayée ?

4.625 1 1 1 1 1 Note 4.63 (24 Votes)

Bien choisir sa carte bancaire prépayéeCa y est ! Vous vous êtes enfin décidé à essayer une carte bancaire prépayée. Mais parmi toutes les offres disponibles, comment faire le meilleur choix ? A quels critères devez-vous accorder le plus d'importance ? Le prix ? Le look ? Les services ? La fiabilité de l'émetteur ? Le relation client ? Afin que votre première expérience ne soit pas une déception, nous vous proposons un guide afin de vous aider à éviter les mauvaises surprises et choisir la carte qui correspond le mieux à vos attentes. [...]

1- L'utilisation

C'est une évidence qu'il est bon de rappeler: En fonction de l'utilisation que vous souhaitez faire de votre carte, il convient de s'assurer qu'elle dispose des caractéristiques appropriées. 

Achats sur internet et à distance

Les commerçants sur internet sont particulièrement vulnérables à la fraude à la carte bancaire. C'est pourquoi ils mettent en oeuvre des politiques de sécurité très diverses afin de minimiser leurs risques. Quelques uns refusent catégoriquement certains types de cartes, et il n'y aura rien que vous puissiez faire (cartes Maestro, Visa Electron etc.).

Achats WebMais la plupart des commerçants utilisent un système d'évaluation du risque appelé "scoring" afin de déterminer s'ils vont accepter ou refuser votre paiement. Il n'est pas rare que ces commerçants confient à une société spécialisée le soin d'évaluer votre paiement (Fia-Net, Ogone, etc.). Ce "scoring" est particulièrement sévère lorsque vous sollicitez un paiement en plusieurs fois.

Afin de maximiser les chances d'avoir un bon "scoring" pour vos achats sur internet, voici quelques critères à prendre en compte dans le choix de votre carte bancaire prépayée:

  • "Les sociétés françaises préfèrent être payées avec des cartes bancaires françaises": En effet, si vous avez une carte considérée comme étrangère, vous courrez le risque d'essuyer un refus même si vous assez d'argent pour payer. Pour savoir si une carte bancaire est considérée comme française, il suffit de vérifier le pays associé à son numéro d'identification bancaire (BIN). Pour cela tapez les 6 premiers chiffres de son numéro sur un moteur de recherche spécialisé comme https://www.bindb.com, ou bien consultez cette information dans nos fiches détaillées (Bloc fiche d'identité > Pays BIN).
  • Si vous effectuez vos achats auprès de e-commerçants à l'étranger, sachez qu'utiliser une carte bancaire dont la nationalité du BIN ne correspond pas au pays de connexion peut affecter négativement votre "scoring". Par exemple: payer avec une carte ayant un BIN japonais depuis une connexion identifiée comme provenant de la Côte d'Ivoire (adresse IP) est considéré comme un paiement risqué. Si vous faites vos achats depuis la France, vos paiements auront plus de chances d'être acceptés si votre carte a un BIN français.

A la place (et parfois en plus) du "scoring", certains e-commerçants utilisent le système 3D Secure pour réduire les risques de fraude à la carte bancaire sur internet. Si les e-commerçants chez qui vous devez effectuer vos paiements exigent une carte disposant du système 3D Secure, il vous faudra prendre en compte ce critère dans votre choix.

 

Achats dans les points de vente physiques

Paiement via TPESi vous avez l'intention d'utiliser votre carte pour payer dans des points de vente équipés de TPE (Terminaux Electroniques de Paiement), les critères à prendre en considération sont plus simples:

  • La présence d'une puce au standard EMV est indispensable afin de garantir la plus large acceptabilité auprès des commerçants en France et en Europe.
  • La saisie d'un code PIN pour valider vos transactions est, selon nous, un gage de sécurité pour vous et pour les commerçants à qui vous présenterez la carte en France et en Europe.
  • La présence d'une piste magnétique reste cependant nécessaire pour pouvoir effectuer des paiements lorsque que vous voyagez dans des pays où les commerçants ne disposent pas de TPE équipés d'un lecteur de puce (exemple: USA).

Heureusement ces caractéristiques sont communes à la plupart des offres disponibles sur le marché, et il ne reste que peu de cartes qui n'ont pas de puce EMV ou qui ne proposent pas la saisie d'un code PIN pour valider vos paiements. Concernant la présence de la piste magnétique, elle est systématique. Il faudra attendre la sortie de cartes bancaires prépayées au format VPAY pour voir disparaître la piste magnétique au profit d'une puce EMV seule.

Si vous avez l'intention d'utiliser régulièrement votre carte en dehors d'Europe - dans des pays où les commerçants n'utilisent pas le code PIN mais lisent la piste magnétique et vous font signer un reçu - alors il est intéressant d'envisager une carte sur laquelle vous avez la possibilité de faire inscrire vos nom et prénom. Dans certaines situations, cela pourra améliorer l'acceptation de votre carte, en particulier pour le paiement de montants importants.

L'option de paiement sans contact (NFC), encore peu répandue sur les cartes bancaires prépayées, pourra vous intéresser si vous effectuez souvent de petits paiements dans les commerces de proximité. Cette technologie vous permet de passer plus vite en caisse en utilisant votre carte aussi simplement que de l'argent liquide (pour les paiements inférieurs à 20€). En Europe de plus en plus de commerçants s'équipent de TPE compatibles avec le paiement sans contact.

Enfin, et contrairement a une idée répandue, le fait que les informations sur vos cartes soient en relief n'améliore pas significativement leur acceptation. Le relief, initialement prévu pour prendre des empreintes au sabot et au papier carbone, n'est plus aujourd'hui qu'un critère esthétique qui donne un aspect "chic" de carte de crédit.

 

Retraits aux distributeurs

Retirer des espèces au DABUne des fonctions les plus populaires des cartes bancaires est sans conteste la possibilité de retirer des espèces 24h/24 et 7j/7 dans les distributeurs automatiques de billets du monde entier, directement dans la monnaie locale. Si vous avez régulièrement besoin d'argent liquide (en France ou à l'étranger) il faudra opter pour une formule qui autorise les retraits. En effet, il faut savoir qu'avec certaines cartes, la possibilité de retrait dépend de la formule souscrite.

A part cela, les critères à prendre en considération sont surtout économiques:

  • Taux de change ;
  • Frais de retrait ;
  • Limites de retraits (nombre et montant par jour);

Notre comparatif des limites et plafonds vous permettra de vérifier les possibilités de retraits de chacune des offres.

 

Transfert d'argent

Transfert d'argentLa plupart des cartes bancaires prépayées proposent un service de transfert d'argent. Le principe consiste à s'échanger des fonds entre détenteurs de cartes de la même marque: Par exemple, vous disposez de 100 euros sur votre carte et souhaitez en transmettre 50 à un ami qui possède une carte similaire à la votre. En vous connectant sur internet, sur un serveur vocal ou bien en envoyant un SMS, vous pouvez créditer la carte de votre ami de 50€, ce qui a pour effet de débiter votre propre carte du même montant. Votre ami peut alors instantanément retirer les fonds ou les dépenser chez les commerçants. 

Si vous avez besoin de pouvoir utiliser votre carte comme moyen de transfert d'argent vers vos proches (enfants, conjoint, amis) alors il vous faudra vérifier que votre carte permet les transferts. Dans la dernière colonne de notre comparatif des tarifs vous trouverez une indication pour savoir si la carte que vous envisagez offre ce service et à quel prix. 

  

2- Le rechargement 

Rechargement de carte bancaire prépayéeS'il y a une chose dont on doit se préoccuper lorsqu'on possède une carte bancaire prépayée rechargeable, c'est de la recharger afin de pouvoir l'utiliser. Pour cela, chaque marque met à disposition un ou plusieurs systèmes de rechargement: espèces, virement, chèque ou carte de crédit.

Interrogez-vous sur la façon dont vous allez principalement recharger votre carte et assurez-vous que votre carte vous le permet grâce à notre comparatif des modes de rechargement:

  • Le rechargement par virement est un des moyens les plus couramment utilisés. C'est un moyen relativement long (compter entre 2 et 7 jours) mais il permet de recharger des montants importants et de bénéficier des frais les moins élevés.
  • Le rechargement à l'aide d'une carte de crédit est immédiat, mais les frais sont souvent plus élevés que pour les virements. Ce moyen de rechargement est généralement entouré de mesures de sécurité telles que l'enregistrement préalable de votre carte de crédit auprès de l'émetteur de votre carte bancaire prépayée, ou bien l'utilisation du 3D Secure.
  • Le rechargement en espèces est sans conteste le plus simple et pratique, mais aussi le plus cher. Il nécessite de bien se renseigner et se révélera décisif dans le choix de votre carte bancaire prépayée. Ce moyen de rechargement est disponible dans les commerces de proximité essentiellement sous la forme de coupons ou de tickets. Pour être certain que vous pourrez facilement recharger votre carte en espèces, le meilleur moyen consiste à d'abord interroger les commerçants près de chez vous sur les types de recharges disponibles. Ensuite vous n'aurez plus qu'à consulter notre comparatif des rechargements en espèces afin de sélectionner les cartes compatibles avec ces recharges. Cette précaution vous évitera de courir partout pour essayer de trouver les bonnes recharges.

  

3- Le service 

Service Client Carte BancaireC'est la question que l'on a tendance à négliger... jusqu'au jour où on a besoin d'assistance ou que l'on rencontre un problème. Le fin inopinée de plusieurs programmes de cartes bancaires prépayées (Medius, Jumbo, Aces Club, Ultreia, Veritas) montre que l'on est jamais à l'abri de ce type de désagrément et qu'il n'est pas inutile de prendre quelques précautions. Nous vous recommandons donc de prendre en considération les critères suivants:

  • Un service client francophone est-il disponible ? A moins que vous ne parliez couramment l'anglais, il est vraiment plus pratique de pouvoir échanger avec le service client dans votre propre langue.
  • Les conditions générales sont-elles disponibles en français et sont-elles soumises au droit français ? En cas de litige, votre recours sera plus simple et efficace si vous pouvez bénéficier de la législation française protégeant les consommateurs. Faire valoir ses droits dans un pays étranger peut parfois se révéler assez compliqué.
  • La société commercialisant les cartes est-elle installée en France ? Dans ce cas elle est obligatoirement soumise à des normes prudentielles visant à protéger l'argent que vous lui confiez.
  • Depuis combien de temps le produit est-il présent sur le marché ? A moins d'être un accroc de la nouveauté, sachez que vous avez moins de chances d'avoir des problèmes avec un produit qui a eu le temps de faire ses preuves.

  

4- Les tarifs 

TarifsCe guide ne serait pas tout à fait complet si nous n'abordions pas les critères financiers. Plusieurs types de tarification sont en général proposées et il est important de savoir choisir la plus rentable en fonction de l'utilisation que l'on en fait.

Au Royaume-Uni deux formules cohabitent: Le "Pay as you go" (paiement à l'utilisation) ou le "Monthly fee" (frais mensuels). La première formule a l'avantage de ne rien coûter lorsqu'on ne se sert pas de la carte. En revanche, à chaque fois que l'on utilise la carte, les frais sont élevés. Cette formule est à réserver aux utilisations occasionnelles. La deuxième formule a l'avantage de proposer des tarifs compétitifs à l'utilisation, mais en échange du paiement d'un frais mensuel minimum. Mais les frais mensuels peuvent vite être amortis si vous utilisez régulièrement votre carte bancaire prépayée.

En France, on trouve souvent des tarifs hybrides qui essaient de jongler entre ces deux formules et il est parfois compliqué de se faire une idée réelle du coût final de sa carte bancaire prépayée. Faut-il préférer les frais au chargement, les frais d'utilisation ou les frais mensuels ? Faut-il privilégier les frais fixes ou les frais au pourcentage ?

Pour vous aider il est important d'établir votre prévisionnel d'utilisation:

  • Comment comptez-vous principalement recharger la carte ? (espèces, virement, carte de crédit, chèque)
  • Quel montant et combien de fois prévoyez-vous de charger votre carte chaque mois ?
  • Prévoyez-vous d'utiliser votre carte essentiellement à l'étranger ou en zone Euro ?
  • Combien d'achats en moyenne prévoyez-vous de faire par mois ?
  • Comptez-vous utiliser régulièrement le retrait d'espèces au distributeur de billets ?

Nous avons utilisé un simulateur pour calculer le coût annuel des cartes en fonction de 5 profils d'utilisation. A l'aide de vos réponses aux questions ci-dessus, consultez notre comparatif des coûts d'utilisation et déterminez le profil le plus proche du vôtre. Vous pourrez ainsi connaître les cartes les plus rentables pour vous en triant le tableau selon la colonne appropriée.

Nous espérons que ces quelques conseils vous permettront de choisir la carte bancaire prépayée la plus appropriée à vos besoins. N'hésitez pas à consulter notre section "Comparatifs", nos fiches détaillées et à poser vos questions sur notre forum. Il est toujours intéressant d'avoir l'avis de ceux qui utilisent régulièrement les cartes bancaires prépayées.

US 54.204.249.55